Code de déontologie des Relaxologues

  • Exercer légalement en étant déclaré comme professionnel (libéral, auto-entrepreneur, salarié ou clairement comme bénévole), et en ayant souscrit une assurance Responsabilité Civile Professionnelle.
  • Respecter la dignité et l’intégrité de la personne en suivi de Relaxation, de Relaxothérapie ou de Sophrologie:
  • en connaissant ses propres limites personnelles et professionnelles,
  • en s’engageant à orienter la personne vers un autre praticien si besoin,
  • en mettant en œuvre une recherche de moyens et techniques qui tendent vers l’autonomie et le mieux être du patient/client,
  • en respectant les croyances religieuses, politiques, philosophiques du patient/client,
  • en n’utilisant aucune pratique, pression, de quelque ordre que ce soit, qui puisse mettre en péril l’intégrité du patient/client,
  • en ayant recours à des séances de supervision de la pratique, auprès d’un professionnel qualifié : si des difficultés sont rencontrées dans l’exercice de la pratique, si des problèmes relationnels sont présents avec le patient/client, si besoin d’approfondir des données théoriques ou techniques.
  • S’interdire toute pratique sexuelle avec les patients ou clients, ainsi qu’avec  les stagiaires lors d’animation de groupe. Interdire toute pratique sexuelle entre les participants des groupes.
  • S’interdire et interdire tout passage à l’acte violent sur soi et les autres.
  • Fixer les honoraires avec tact et mesure et s’interdire toute exploitation matérielle et financière vis-à-vis des patients/clients.
  • Fixer avec clarté le « contrat » de travail (modalités, techniques utilisées, durée des séances, durée du suivi prédéfinie ou « ouverte »,…) avec le patient/client ou l’organisme (institution, entreprise, association).
  • S’engager à répondre clairement aux questions des patients/clients concernant votre formation professionnelle de Relaxologue ou de Relaxothérapeute, ainsi que sur votre domaine d’application et votre champ de compétences.
  • S’interdire  toute publicité mensongère (promesses irréalistes, usurpation de compétences,…).
  • Respecter et faire respecter la règle de confidentialité (notamment dans le travail de groupe).
  • Garantir le secret professionnel.